Fairyland d'Alysia Abbott

Fairyland d'Alysia Abbott 10/18

Alysia Abbott est la fille du poète américain Steve Abbott. Elle nous raconte sa vie auprès de ce père homosexuel qui, suite à la mort accidentelle de sa femme devra l'élever seul dans le San Fransisco des années 70. Une enfance et une adolescence dans un monde atypique pleine de couleurs et de vie. Jusqu'au jour où Alysia part pour New York et Paris pour ses études. Elle reviendra malgré elle auprès de son père atteint du sida. 

Fairyland est un merveilleuse déclaration d'amour d'une fille à son père. C'est avec vingt ans de recul qu'elle écrit ce livre et nous fait revivre sa vie dans un milieu de tolérance, de joie mais aussi d'isolement et de souffrance. Un père qui tente de vivre de son art, de son engagement politique, tout en assumant son homosexualité et son rôle de père célibataire. 


Alysia et Steve Abbott
Alyssia Abbott n'édulcolore pas son enfance et le fait sans langue de bois, ce qui donne toute la saveur à son récit. Elle n'hésite pas à montrer ses propres faiblesses, et celles de son père. Mais aussi son intolérance face aux choix de vie de son père qu'elle ne comprend ou n'accepte pas toujours. L'incroyable sincérité et l'amour qui se dégage de ce livre m'ont littéralement transportés du début à la fin. 


Fairyland d'Alysia Abbott 10/18
Fairyland est aussi une fresque de l'histoire de l'homosexualité, l'occasion de mesurer l'engagement du milieu artistique gay des années 70 et les conséquences de l'apparition du sida dès le début des années 80 qui marque définitivement la communauté homosexuelle. Notamment du point de vue politique : la campagne contre les homosexuels lancée par Anita Bryant, l'assassinat du conseiller municipal Harvey Milk, et les (non) choix d'engagement de prévention contre le sida par l'Etat américain.  

Fairyland est un récit à la fois pudique et sans retenue, d'une intensité émotive bouleversante. Une histoire d'amour mais aussi de liberté. J'ai définitivement adoré. 

A noter que ce livre devrait être prochainement adapté au cinéma par Sofia Coppola. 

Fairyland - Alysia Abbott -  traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Nicolas Richard - 10/18 - 2016

Commentaires

In Cold Blog a dit…
Je n'avais qu'une crainte , vite dissipée, quand j'ai commencé ce livre : lire une hagiographie à la gloire du père.
Comme tu le soulignes si justement, l'honnêteté dont fait preuve l'auteur évite ce travers et on a droit à une très intéressante évocation de la vie homosexuelle dans la Californie des années 70s/80.
Un témoignage essentiel.
Guillome a dit…
@In cold blog : j'ai eu la même crainte et comme toi vite oubliée. Le recul sur son enfance est incroyable. J'aimerais parfois en avoir autant sur la mienne ;-)