Ripley s'amuse de Patricia Highsmith

Ripley s'amuse de Patricia Highsmith

Tom Ripley est un personnage de Patricia Highsmith que j'ai eu plaisir de retrouver cet été dans Ripley s'amuse. C'est le 3ème volet publié en 1974 après Monsieur Ripley (1955) et Ripley et les ombres (1970).

J'avais vu son adaptation en film sous le titre L'ami américain de Wim Wenders (1977). Si le film respecte dans l'ensemble la trame de l'histoire, le roman comporte de nombreuses différences et s'avère bien plus riche selon moi.

En lisant le roman, j'avais en tête Alain Delon (incarnant Ripley dans Plein Soleil, adaptation de Monsieur Ripley).

Minot, un ami "d'affaires" demande à Tom de lui rendre un service : assassiner un mafieux, estimant qu'au vu de ses talents cela serait un jeu d'enfants. Tom préfère refuser mais étant "joueur" et pour ne pas vexer son ami, il le met en relation avec Jonathan Zimmermann, rencontré il y a peu lors d'une soirée, un américain comme lui. Ce compatriote ne lui a pas fait bonne impression. Le sachant condamné par une maladie, Tom propose à Minot de persuader Zimmermann de remplir ce contrat (contre une grosse somme d'argent bien entendu, destinée à sa femme et son fils). 

Une fois de plus, Patricia Highsmith révèle son talent en offrant à son lecteur des personnages à la psychologie fouillée et humains avant tout. En restant dans l'ombre et observant son jeu se mettre en place, Tom va être malgré lui amené à aider Zimmermann (pour qui il n'a pourtant aucune sympathie) afin qu'il réussisse. Patricia Highsmith ne cède pas à la facilité malmenant son personnage, au double visage, qui finira par s'en sortir de justesse.

Je me suis acheté dans la foulée Ripley entre deux eaux, dernier volet écrit en 1991, que je prendrais plaisir à lire mais un peu plus tard... 

Commentaires

joseph a dit…
Matt Damon fut également un Ripley, plausible, mais évidemment en fan de Delon, la comparaison n'est pas raison!
Guillome a dit…
même si je suis fan de Delon, Matt Damon tient bien son rôle dans le remake qui pour moi est aussi bien que "Plein Soleil". @ bientôt !