Retour parmi les hommes de Philippe Besson

Retour parmi les hommes de Philippe Besson

Philippe Besson décide de donner une suite à son premier roman En l'absence des hommes. Le jeune Vincent de l'Etoile, après la mort de son compagnon, tombé aux champs d'honneur, décide de quitter la France pour voyager du Moyen-Orient en passant par l'Afrique et atterrissant aux États-Unis. Un long voyage de 7 ans avant d'être retrouvé par un détective employé par sa mère qui le fera revenir à Paris. De retour, il fait la rencontre d'un certain Raymond (Radiguet), jeune écrivain qui vient d'écrire Le diable au corps.

Les fidèles lecteurs de Philippe Besson (dont je fais parti) apprécieront de retrouver sa plume, sa fragilité, les phrases courtes, les images poétiques, les sentiments décortiqués. Un exil pour oublier, un retour à Paris un peu trop facile à mon goût et une rencontre improbable pour une renaissance...tout cela en 200 pages !!! Les romans de Philippe Besson se lisent vite, mais ici on a l'impression de tout survoler (j'avais eu aussi le même sentiment pour son précédent roman La trahison de Thomas Spencer) sans avoir le temps de se poser, d'apprécier et de rester avec Vincent.

La deuxième partie parisienne m'a néanmoins davantage convaincu et donne envie d'en savoir plus sur la vie éphémère de Radiguet (notamment ses liens avec Jean Cocteau et le milieu artistique qu'il fréquenta).

Alors oui, j'ai passé un agréable moment de lecture mais la frustration est toujours là. Une histoire qui laissera peu de traces dans ma mémoire, dommage !

Commentaires

In Cold Blog a dit…
Malgré un accueil plus chaleureux que ces romans précédents il me semble, il y a encore pas mal de frustration autour de ce nouveau Besson.
Je me ferai ma propre idée d'ici peu...
ça fait 2 romans où je me sens frustré...ça commence à m'énerver...je te le conseille néanmoins !!!
Luocine a dit…
J'ai aimé votre commentaire et je partage votre frustration , alors j'ai mis un lien vers votre site
Amicalement
Luocine
merci ! je m'en vais voir ton blog ! à +
Homo.Libris a dit…
Bon nous nous rejoignons sur un livre. J'ai le même sentiment de "pas complet" ...
Voici la conclusion de mon billet sur HL :
"Retour parmi les hommes" n'a pas la force, la beauté, la richesse, et la finition de "En l'absence des hommes", c'est tout de même une lecture agréable. On pourra regretter que Besson ait parfois un peu survolé son sujet alors qu'il aurait pu développer certains passages. Cependant, il a renoué avec l'inspiration romantique et il a conservé son écriture stylée, claire et limpide, riche et littéraire, mais sans pédanterie.
un des rares romans de Besson dont je suis resté sur ma faim ! guillome
En ce qui me concerne c'est le seul livre de Besson à lire (même si je n'ai lu les derniers qu'en diagonale). C'est d'ailleurs son premier livre qui laissait beaucoup espérer, ensuite il a fait un compte en banque plutôt que de la littérature. Je me souviens vaguement d'une histoire qui se déroulait dans une Amérique de carton pâte à croire qu'il n'y a jamais mis les pieds. Ce qui est intéressant dans ce livre ayant pour toile de fond les milieux intellectuels parisiens autour de la Grande Guerre c'est justement que le décor ne masque pas l'histoire d'amour qui est le sujet du roman. Besson incite à en savoir plus sur le monde qu'il suggère et c'est pour cela que dans ce livre il est grand. Hélas un grand espoir déçu pour ce que l'on pouvait espérer de cet écrivain.
Comme tu as pu le lire j'ai été un peu déçu par ce roman. De manière générale, je préfère ses premiers romans. Faudrait-il mieux qu'il publie un peu moins souvent (un livre par an, c'est peut-être beaucoup)...