Paris la nuit de Jérémie Guez

Paris la nuit de Jérémie Guez

Abraham passe ses nuits dans les rues de Paris à errer sans but. Avec Goran, son ami d'enfance, ils dealent de temps en temps, histoire de se faire un peu d'argent, même si ils savent que ça ne les mènera pas bien loin. Après une baston dans un bar, tous les deux se retrouvent une fois de plus en garde à vue toute une nuit. Jusqu'au jour où il décident de monter un coup : braquer une salle de jeux illégale située à l'arrière d'un bar.

J'ai une dernière chose à vous dire. Mon frère m'a toujours dit que lors d'un braquage il ne faut jamais beaucoup parler, il faut seulement ne pas donner l'impression d'hésiter. Sinon, il y a des morts. 

Voici un roman noir, très noir où l'on sait dès le début que le personnage principal va faire une descente aux enfers. Une chute qu'il va lui même provoquer, conscient qu'au fur et à mesure de ses (non) choix il creuse un trou de plus en plus profond. Il s'agit pour lui d'expériences aléatoires qui le mènent toujours un peu plus loin. Mettre un pied devant l'autre, c'est déjà pas mal. Tout ça pour limiter la casse. Pourtant des rêves il en a eu, mais ce Paris carte postale, il crache dessus, et la porte de sortie n'est pas prévue au programme.

Un roman qui vous prend à la gorge et qui vous fait déglutir difficilement. Un roman d'une grande intensité, tirant sa force d'une écriture puissante. Quand on pense que l'auteur n'a que 23 ans on applaudit son style déjà affirmé et maîtrisé.

Un roman qui s'avale d'un coup. Un grand merci à Bruno qui m'a donné l'eau à la bouche. Un véritable coup de coeur pour moi aussi. Autant vous dire que ce roman commence sérieusement à faire des addicts. Pour vous convaincre,  retrouvez les avis de Noirs desseinsMoisson noire, Black Novel, Guillaume Fortin.

Paris la nuit est le premier opus d'une trilogie à avenir. On s'en réjouit d'avance.

Paris la nuit - Jérémie Guez - La Tengo Editions - 2010

Commentaires

Yv a dit…
Tenté, très tenté. Le polar se relocalise alors après son émigration nordique qui commence à fatiguer par son omniprésence.
je sens une pointe d'agacement pour les froideurs du nord ? ;) en tous les cas, après Pascal Dessaint que je viens de découvrir récemment (qui n'en ai pas à son premier roman), voici une nouvelle plume française à suivre de très près ! laisses toi tenter !
gridou a dit…
J'ai vu les mêmes articles que toi. Ils m'ont convaincue aussi. Sur la liste d'attente donc...