En italie, il n'y a que des vrais hommes par Luca de Santis & Sara Colaone

En italie, il n'y a que des vrais hommes par Luca de Santis & Sara Colaone

Ce week-end, lecture de ce roman graphique sur une partie de l'histoire de l'Italie que je ne connaissais pas du tout.

Dès 1928, les autorités fascistes condamnèrent les homosexuels à l'isolement. Ces hommes furent confinés dans des centres spéciaux ou sur certaines îles de l'Italie pour des périodes allant de 1 à 5 ans (...) Parmi les lieux où les autorités les avaient véritablement "parqués", on retiendra San Domino delle Tremeti, au large des côtes des Pouilles : une île où les gays ne se mélangeaient pas aux détenus "normaux" qui, eux, étaient enfermés à San Nicol, une autre île de l'archipel, toute proche. (extrait de l'introduction de la bd)

Pour Mussolini, tous les hommes italiens étaient mâles, actifs et virils. Donc, aucune raison de prévoir une loi radicale envers la population homosexuelle. Aussi, les autorités fascistes trouvèrent une solution détournée et plus sournoise : "le silence", faire disparaître ces "pédérastes". Le livre nous raconte le témoignage d'un homme âgé de 75 ans qui malgré de nombreuses réticences accepte d'être filmé par 2 journalistes afin de raconter 50 ans plus tard son histoire. Celle d'avoir été emmené sur une île pendant 8 mois.

La construction de la bd est intéressante : aller et retour entre le témoignage sur l'île et les conditions du tournage du documentaire. Un témoignage fort et sensible.

C'est une chance unique qu'un épisode aussi important de l'histoire gay, et de l'histoire italienne, soit raconté sous la forme d'un album de bd, média on ne peut plus contemporain et donc suceptible de toucher un public nouveau. (extrait de l'introduction de la bd) 

Commentaires

In Cold Blog a dit…
Tout à fait d'accord avec toi : le fait que le roman graphique s'empare de ce thème lui permet une diffusion auprès d'un public plus large et pas forcément au fait de ces événements (que j'ignorais aussi avant de lire ce livre).
D'ailleurs, il est intéressant de noter que la BD a permis à pas mal d'auteurs LGBT (Neaud, Bechdel, Judd Winick...) de faire entendre leur voix.
le dernier paragraphe en italique de ce post est extrait de l'introduction du livre :-) mais sans cette bd je serais passé à côté de cet épisode historique !

je ne connais pas les auteurs que tu cites...je vais regarder de plus près...
gridou a dit…
Je suis convaincue, je vais le lire...Merci pour cette découverte.
gridou a dit…
j'aime votre rayon BD très varié. Je vais m'initier aux mangas grâce à vos articles!
oh la la, merci merci pour ces compliments ! L'univers du manga étant très varié, il y en a pour tous les goûts, tous les publics ! Il ne se résume pas aux animés des années 80 comme "Candy", "les chevaliers du zodiaque" ou "Juliette je t'aime" ! Bonne découverte !
gridou a dit…
lu et commenté ici:
http://lesgridouillis.over-blog.com/article-en-italie-il-n-y-a-que-des-vrais-hommes-de-luca-de-santis-sara-colaone-bd-60507043.html


j ai mis un lien qui renvoie chez vous.
merci pour cette idée de lecture
merci pour le lien ! effectivement l'actualité de Berlusconi est encore un signe que cet album doit exister !