Légendes d'automne de Jim Harrison

Légendes d'automne de Jim Harrison

Ca faisait très longtemps que je voulais lire ce roman, daté de 1978 qui apparaît pour beaucoup comme un livre culte . J'en attendais donc beaucoup. Cet été, j'ai enfin pris le temps. J'ai ouvert le livre et je me suis aperçu que ce n'était pas un roman mais 3 nouvelles. Sur le coup j'étais un peu déçu car j'avais envie d'être transporté dans une histoire extraordinaire, une espèce de grande sage familiale (je m'étais déjà imaginé pleins de choses....).J' me suis dit qu'une nouvelle d'une 100aine de pages ne pourrait pas arriver à me faire vibrer au même titre qu'un roman. Pffffff, quel idiot je suis !!!

Jim Harisson a de nombreux talents : celui de très bien écrire et de vous emmener loin avec ses personnages. 3 visages d'hommes dans des époques différentes (la première guerre mondiale et les années 70) qui ont tous un point commun : la vengeance. Pas facile de parler de ce recueil tellement ils sont forts et ambitieux. Pleines d'images me sont venus à l'esprit en lisant ces histoires : un véritable film se déroulant devant mes yeux... A noter que la préface très intéressante replace dans le contexte américain la place d'Harrison dans la littérature américaine. 

Les premières lignes sont originales et inhabituelles. Jim Harrison adopte le point de vue d'un vautour qui se demande si l'homme, allongé sur le sol poussiéreux, maculé de sang, est mort ou vivant, auquel cas il pourrait s'en approcher pour en faire son festin.....

Je vous invite à découvrir cet écrivain. Et si vous aimez, n'hésitez pas à piocher dans le catalogue des éditions Gallmeister qui s'en réclame.

Les romans de Harrison font entrevoir en chacun de nous l'ombre portée du criminel, du tricheur et du saint. Au surplus, le style est à lui seul un chef-d'oeuvre, une leçon pour les auteurs français plus habiles à sodomiser les mouches de la ponctuation, à sacraliser des arguties qu'à livrer une inspiration urgente. Le roman, pour Harrison, c'est la religion du délire. Il enivre les mots, les soûle à mort ; il écrit à tue-tête et bâtit des phrases où se devinent encore les ahans et les suées. Jim Harrison est un écrivain passionné, donc il nous passionne !  (4ème de couverture, Yann Queffélec)

La version poche édition limitée du livre :

Légendes d'automne de Jim Harrison édition limitée

Commentaires

Céline a dit…
J'ai été aussi emportée par ce livre magnifique. La plume de Jim Harrison a une puissance brute qui m'a fait adorer ces trois nouvelles, et particulièrement la première.
Kathel a dit…
Tu prêches une convaincue, dans mon cas ! J'adore l'écriture et l'ambiance des romans et nouvelles de Jim Harrison !
c'est aussi la première nouvelle que j'ai préférée. Un autre roman de lui "Dalva" me tente....vous l'avez lu ?
In Cold Blog a dit…
Harrison, voilà typiquement le genre d'auteur encensé partout et dont je sais qu'il a tout pour me plaire... et que je n'ai toujours pas lu. Shame on me. En plus de ce recueil, "Dalva" m'a également été chaudement recommandé.
oh tu sais, j'ai mis très longtemps avant de le lire moi aussi ! SI t'as trop le temps, lis au moins une première nouvelle pour te faire une idée, bien que chaque nouvelle soit très différente.
Lukes a dit…
Ca fait un moment que je souhaite découvrir cet auteur. Je pense qu'un recueil de nouvelles est une bonne manière de découvrir un style. J'essaierai probablement de le lire bientôt.
Lukes, je ne peux que t'encourager ! bonne découverte...
BiblioMan(u) a dit…
Je vois que je ne suis pas le seul à ne pas l'avoir encore lu et en plus, je peux le dire ici sans honte ! Ouf ! Il y a plusieurs classiques comme ça dont je sais pourtant que j'y viendrai un jour. S'agirait de pas trop tarder non plus quand même. En tout cas, voilà une bonne piqûre de rappel.
si je devais avoir honte de tous "les classiques" qu'il faudrait avoir lu....je serais un king !
Yv a dit…
J'ai découvert par hasard Jim Harrison, mais pas avec ce titre, je crois que c'était Entre chien et loup et puis, j'ai enchaîné avec les deux suivants, La route du retour et De Marquette à Vera cruz. Accro quoi ! J'ai beuacoup aimé aussi d'un de ses copains Guy de la Valdène, Le Beau Revoir.
PS : tu as bien fait de venir sur mon blog, je ne connaissais pas le tien, que je trouve très bien. A bientôt
Merci pour le compliment ! Je vous effectivement que la plume de Jim te séduit beaucoup. Pour ma part, je suis tenté par un autre titre "Dalva"...mais je note aussi les tiens !