La mort heureuse d'Albert Camus

 La mort heureuse d'Albert Camus

En 1938, Albert Camus abandonne son premier roman, La mort heureuse, pour commencer à rédiger L’étranger. Ce premier projet romanesque, publié à titre posthume, est riche pourtant de descriptions lumineuses de la nature et de réflexions anticonformistes. Le héros, Meursault, recherche désespérément le bonheur, fût-ce au prix d’un crime. Son parcours est nourri de la jeunesse difficile et ardente de Camus ; ses choix et ses pensées annoncent les récits et les essais à venir.

Patrice Mersault, décide de tuer un homme, Zagreus, infirme dans un fauteuil roulant et surtout très riche. Selon lui, grâce à cet argent il pourra accéder au bonheur. Et puis pour être heureux, il faut du temps , alors Mersault décide de quitter sa petite amie, son travail et part voyager. Il reviendra à Alger pour habiter  seul dans une maison au bord de la mer. 
A mes yeux, ce premier roman "inachevé" est une merveille.Cette quête du bonheur, thème récurrent dans l'oeuvre de Camus m'a transporté. C'est avec émotion que je me suis plongé dans ce roman que je ne connaissais pas. J'ai retrouvé le soleil, la chaleur d'Alger....l'ambiance de L'étranger même si ce roman est très différent. 

Logo Livraddict

Commentaires

alain a dit…
ne connaissais pas. Merci.
je l'ai lu la semaine dernière, je suis encore sous le charme...