Nada de Jean Patrick Manchette (suite)

Jean Patrick Manchette machine à écrire

C'est avec Nada que j'ai découvert Manchette. On s’en prend plein la tête. L’humour noir du début qui vous met mal à l’aise laisse place à la noirceur et à une lucidité stupéfiante. Pour Manchette, les flics et les politiciens sont brutaux, pourris et corrompus. Les terroristes ne valent guère mieux. Je comprend à présent pourquoi cet écrivain a révolutionné le genre du roman noir et a influencé ses contemporains.

Nada de Jean Patrick Manchette




















Commentaires